Culture

Adieu Hypaud Isaac aka Maguy

En cette dernière semaine de séparation temporelle éternelle d’avec mon fils Hypaud Isaac aka Maguy, malgré mon impuissance et ma faiblesse, je fais une relecture des Œuvres posthumes de Louis-Claude de Saint-Martin : « Les Voies de la Sagesse ».
À la morgue de l’Hôpital générale de Gagnoa, il sera mis en Bière à mon absence.
Dans le corbillard qui conduira sa dépouille à Koméayo, le village de nos ancêtres, ma place sera vide ; comme ce vide qu’il laisse dans ma vie.
Aya, sa mère, dans cette grande douleur trouvera dans le vide une épaule du père sur laquelle reposer sa tête.
Heuheu ! Le VIDE.
Je suis faible, je l’avoue.
C’est pourquoi je recherche la Voie qui suppléera à ma Faiblesse et à mon Impuissance devant le décès de mon fils et la méchanceté de mes semblables, pour que l’œuvre du Créateur ne reste pas imparfait sur cette terre.
Mes frères, mes sœurs la seule Voie que je pense dont nous disposons quotidiennement est l’UNION INTIME.
Je gémis, je gémis, je gémis…
Mais j’espère.

Simplice Ongui
Londres, 30 juin 2020, 10H10

 

One Response

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *